un noyé dans la peau d'un agneau

< Previous | Next >

Heque

Member
Português
Bonjour.

«Non, me disais je, ce n’est pas la science qui me consolera ; j’aurai beau me plonger dans cette nature morte, j’y mourrai moi-même comme un noyé livide dans la peau d’un agneau écorché. Je ne me guérirai pas de ma jeunesse ; allons vivre là où est la vie, ou mourons du moins au soleil. »

Dans Confession d'un enfant du siècle, de Musset.

Je ne comprends pas le sens de «un noyé livie dans la peau d'un agneau écorché». Ça veut dire quoi?
 
  • iuytr

    Senior Member
    french
    Je ne vois pas de sens non plus. Il s'agit sans doute d'une collision entre deux idées :
    1. noyé livide : noyé dont la peau est devenu livide car il est resté longtemps dans l'eau. A relier à "me plonger dans", on peut supposer que la science demande un long temps d'étude. Livide est aussi opposé à soleil. Une image courante est celle du rat de bibliothèque blafard à force de passer son temps dans les livres. " Les livres avaient le teint pâle et maladif des rats de bibliothèque "
    2. agneau écorché : agneau me parait relié à "jeunesse" et écorché à "j'y mourrai", il se compare, s'il se consacrait à la science, à un jeune animal innocent sacrifié.
     
    Last edited:

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Je crois qu'il ne faut pas chercher trop loin. Il y a effectivement le rapprochement surprenant de deux images. Claude Mauriac met cela au nombre des faiblesses stylistiques de l'ouvrage, de ses bizarreries.
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    ... Est-ce qu'il ne s'agissait pas d'une pratique de torture moyennâgeuse, le fait de placer un supplicié dans la peau cousue d'un animal, puis de plonger ensuite celle-ci dans l'eau pour le noyer ? (... chaque époque a les hobbys qu'elle peut, hein !)
     
    Last edited:

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Ça me paraît un peu luxueux et dispendieux comme traitement pour noyer des scélérats, un sac de toile doit suffire. En plus, je ne sais pas si vous avez déjà essayé de rentrer dans une peau d'agneau cousue ; il ne faut pas être bien grand !
     
    < Previous | Next >
    Top