<singulier>, c'est / ce sont <pluriel> - accord du verbe

< Previous | Next >

sarah82

Senior Member
French-France
Bonjour à tous,

je n'arrive pas à trouver de règle qui réponde à ma question (ni de fils existants sur la question, bien qu'il y en ait beaucoup sur c'est/ce sont)

la règle principale dit que le verbe être s'accorde avec le "sujet" qui suit.
C'est un chat, ce sont des chats.

Dans mon cas, je parle d'une ville et je veux dire que dans cette ville, tous les jours ressemblent à des dimanche.
"Un mois à X, c'est des dimanche qui s'enchaînent"
OU
"Un mois à X, ce sont des dimanche qui s'enchaînent"

Pour moi, la 1ère est correcte, parce que le "vrai" sujet du verbe être, c'est "un mois à X". Mais ça pourrait aussi être "des dimanche qui s'enchaînent", non ?

Merci d'avance !!
 
  • Chimel

    Senior Member
    Français
    Je réagis "à l'oreille", en laissant aux spécialistes de la grammaire le soin d'apporter un éclairage plus théorique.

    Il me semble que je dirais aussi bien:
    Le bonheur, ce sont les petits moments de l'existence
    que
    Le bonheur, c'est les petits moments de l'existence

    avec même une préférence, à l'écrit en tout cas, pour la première forme, qui me paraît relever d'un style plus soutenu.

    (sans vouloir détourner ce fil, il me seble que les noms de jours prennent la marque normal du pluriel: les dimanches, non?)
     

    Donaldos

    Senior Member
    French - France
    Oui, la différence se situe surtout au niveau du registre. Le singulier appartient à une langue plus familière.
     

    Ruda

    Member
    Polish - Poland ;)
    Bonjour à tous! J'ai juste une petite question. Je rédige un exercice de français élémentaire - prononciation, où je propose des associations avec la France. Dans les phrases comme "La France c'est l'art" ou "La France c'est le vin", c'est facile, mais j'ai mal à me souvenir si je peux dire :

    "La France c'est les escargots"

    ou dois-je mettre

    "La France ce sont les escargots"?

    Est-ce qu'on accord avec le sujet ou avec la description?
    Merci bcp pour vos réponses! :)
     

    Kookie00

    New Member
    Français-France
    Ouh, tu m'as fait douté de moi-même mais je crois plutôt que c'est La France c'est les escargots
     

    Donaldos

    Senior Member
    French - France
    Bienvenue sur le forum Ruda !

    Dans Le Bon Usage, au sujet de l'accord du verbe après le pronom ce on trouve :

    [Le singulier est particulièrement fréquent] lorsque le pronom ce reprend un nom ou un pronom singuliers qui précèdent :

    Le plus crâne monument, ce sera toujours les Pyramides.
    Le catholicisme en France [...], c'est les congrégations.
    Ce que je sens surtout, c'est mes limites.


    La France, c'est les escargots.
     

    rolmich

    Senior Member
    french (France)
    Tout comme Chimel, je réagis à l'oreille :
    La France, c'est (le phénomène) les escargots.
    Par contre :
    La France, ce sont les embouteillges sur les autoroutes au mois d'aoùt. ;)
     

    Mout

    Senior Member
    French
    En conclusion, tu mets bien ce que tu veux, et les deux seront reconnus comme corrects. L'un un tout petit peu plus soutenu que l'autre.
    Tu pourrais aussi préférer l'un ou l'autre à cause d'une figure de style, comme par exemple :
    "La France, c'est le pain, c'est les escargots, c'est le foot, c'est les paysages qui changent d'une région à l'autre, c'est tout un ensemble de petites choses qui font qu'on l'adore." (c'est de moi, hein...)
     

    Gemmenita

    Senior Member
    Azéri
    Bonjour à tous,:)

    À la structure de la mise en relief :

    - Ce qui/ Ce que ....c'est...

    Est-ce qu'on peut ajouter :

    - Ce qui/ Ce que....c'est/ce sont ...

    Par exemple:

    1. Ce qui m'intéresse dans cette ville c'est les monuments historiques magnifiques qui s'y trouvent.
    ou
    2. Ce qui m'intéresse dans cette ville ce sont les monuments historiques magnifiques qui s'y trouvent.

    Puisque 'ce qui/ ce que' se refèrent au 'singulier neutre', j'opte toujours pour n. 1, et j'ai toujours utilisé au singulier, d'autant plus qu'on peut utiliser 'c'est' avec un nom au pluriel, comme ' c'est eux'.

    Mais ce qui m'a mise en doute, c'est des exemples (ou peut-être ce sont des exemples;)) que je viens de trouver sur Internet avec 'ce sont'.

    Merci beaucoup d'avance
     

    Locape

    Senior Member
    French
    La version la plus correcte est avec 'ce sont', car 'les monuments' sont au pluriel, mais utiliser 'c'est' est courant dans la langue parlée.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Pas seulement dans la langue parlée, témoin ce passage de Bossuet dans l'oraison funèbre de Louis de Bourbon :
    Quel objet se présente à mes yeux ? Ce n’est pas seulement des hommes à combattre, c’est des montagnes inaccessibles ; c’est des ravines et des précipices d’un côté, c’est de l’autre un bois impénétrable dont le fond est un marais, et, derrière des ruisseaux, de prodigieux retranchements ; c’est partout des forts élevés, et des forêts abattues qui traversent des chemins affreux ; et au dedans c’est Mercy avec ses braves Bavarois, enflés de tant de succès et de la prise de Fribourg ;
    Oraison funèbre de très haut et très puissant prince Louis de Bourbon - Wikisource

    Ça coule quand même mieux que si Bossuet avait mis tantôt des "c'est" et tantôt des "ce sont".
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Ça ne m'aurait pas choqué qu'il utilisât partout le pluriel, parce que, à bien y regarder, le sujet est partout au pluriel :
    Ce ne sont pas seulement des hommes à combattre, ce sont des montagnes inaccessibles ; ce sont des ravines et des précipices d’un côté, ce sont de l’autre un bois impénétrable dont le fond est un marais, et, derrière des ruisseaux, de prodigieux retranchements ; ce sont partout des forts élevés, et des forêts abattues qui traversent des chemins affreux ; et au dedans ce sont Mercy avec ses braves Bavarois, enflés de tant de succès et de la prise de Fribourg ;
    Cela pour dire que c'est + pluriel me gêne toujours un peu.
     

    Gemmenita

    Senior Member
    Azéri
    Merci beaucoup, Bezoard et Piotr.
    L'extrait de Bossuet a été très rassurant pour moi. :thumbsup:

    Vous savez, mon doute est plutôt l'emploi de 'c'est' après 'ce qui/ ce que'.

    Par exemple :

    - Ce qui est fascinant dans cette ville, ce sont les belles façades des monuments.

    Pour moi, la première moitié de la phrase au singulier et la deuxième moitié subordonnée au pluriel sonne étrange !


    Cela pour dire que c'est + pluriel me gêne toujours un peu.
    Pour exprimer son opinion, Piotr a utilisé un très bon verbe. Justement, est-ce que la discordance entre un concept singulier (ce qui/ce que) et un concept pluriel (ce sont) ne vous gêne pas en tant que francophones ? Ça ne sonne pas étrange pour vous ?

    La réponse à cette question va me dépanner complètement. Merci !
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Soyez rassurés, dans la situation que vous décrivez, le "ce sont" est tout à fait normal et pas étrange du tout (même s'il n'est pas si "obligatoire" que certains le voudraient !)
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Vous savez, mon doute est plutôt l'emploi de 'c'est' après 'ce qui/ ce que'.
    Ça ne change rien en fait. :) Qu'il s'agisse d'un nom singulier ou d'une proposition relative au pronom neutre ce, on a le choix de l'accord du verbe du présentatif (c'est ou ce sont) si celui-ci est suivi d'un pluriel.

    Ce qui est fascinant dans cette ville, c'est/ce sont les belles façades des monuments.
    Le plus fascinant dans cette ville, c'est/ce sont les belles façades des monuments.
    L'aspect le plus fascinant dans cette ville, c'est/ce sont les belles façades des monuments.


    Pour moi, la première moitié de la phrase au singulier et la deuxième moitié subordonnée au pluriel sonne étrange !
    C'est pourtant très naturel pour un locuteur natif. :) Pour ma part, je préfère d'ailleurs le plus souvent le pluriel, que je trouve plus soigné.
     

    Locape

    Senior Member
    French
    C'est une phrase constituée de 2 groupes. Le 1er groupe : 'ce qui est fascinant dans cette ville', on pourrait dire 'la chose fascinante dans cette ville'. 2e groupe : 'ce sont les belles façades des monuments', donc on peut dire 'c'est', ou accorder 'ce sont' avec 'les belles façades' au pluriel.
    Si on avait dit 'les choses fascinantes dans cette ville', il faudrait préciser ensuite 'ce sont les belles façades des monuments et les jardins à la française'.
     

    Jacques Prévert

    Member
    Tuscany-Italian
    Le plus fascinant dans cette ville, c'est/ce sont les belles façades des monuments.
    L'aspect le plus fascinant dans cette ville, c'est/ce sont les belles façades des monuments.
    J'aimerais vérifier si on peut dire : Ce qui est fascinant dans cette ville est (sont? ) les belles façades des monuments. (en considérant ce qui comme la chose qui) Merci !
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Si la question est de savoir si on peut dire ce qui X est/sont plutôt que ce qui X, c'est/ce sont, la réponse est que c'est possible, mais beaucoup moins naturel lorsque le sujet est comme ici une proposition relative avec ce pour antécédent.

    Voir aussi X, c'est Y / X est Y.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    J'aimerais vérifier si on peut dire : Ce qui est fascinant dans cette ville est (sont? ) les belles façades des monuments. (en considérant ce qui comme la chose qui) Merci !
    Comme cela a été dit, c'est possible, même si ce type de formulation met toujours un peu mal à l'aise le locuteur français. Pour ma part, je dirais plutôt :
    Ce qui est fascinant dans cette ville sont les belles façades des monuments.
    avec un accord au pluriel anticipé.
    Il me semble qu'il y a un autre fil qui traite de ces questions plus en détail.
     
    < Previous | Next >
    Top