Je pense que j'apprécierai(s) votre aide - temps

< Previous | Next >

Alessa Azure

Senior Member
russe
Bonjour,

Samuel vient d'arriver aux Arums Mauves, son bureau est très désordonné. Anastasia et Thomas lui proposent leur aide. Samuel leur répond :

Merci, c’est gentil, je pense que j’apprécierai(s) votre aide.

D'après ce fil, il est possible d'utiliser le conditionnel dans cette phrase s'il y a une condition irréelle, par exemple, J’apprécierais votre aide si vous me la proposiez. Mais dans mon cas il n'y a pas de condition irréelle. Est-il toujours possible d'employer le conditionnel par politesse ?

Merci
 
  • Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    En règle, on doit ici utiliser le futur, puisqu'il s'agit d'un évènement susceptible de survenir (qu'Anastasia et Thomas lui proposent leur aide) ; mais l'emploi du futur peut apparaître comme une demande déguisée, une aide sur laquelle on compte (« ça sera bien ») alors, comme tu le dis, il est possible d'employer - par politesse - le conditionnel, car il laisse planer un doute sur cette aide qui reste hypothétique. : il s'agit plus d'un souhait inexprimé que d'une demande.
    Cela dit, à l'oral, la différence de prononciation est si ténue (« rais » est plus ouvert que « rai ») qu'elle passe souvent inaperçue, quand elle est faite par le locuteur.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    On peut mettre la phrase au pluriel pour bien distinguer les deux temps :

    Je pense que nous apprécierons votre aide.
    Je pense que nous apprécierions votre aide.


    Pour ma part, je trouve le conditionnel totalement inadapté dans cette phrase étant donné que ce n'est pas une demande d'aide mais une réponse à une proposition d'aide.

    Quoi qu'il en soit, je trouve en fait toute la phrase curieuse, quel que soit le temps. En particulier, je trouve bizarre de dire Je pense que j'apprécierai(s) votre aide. Je dirais plus naturellement quelque chose du style :

    Merci, c'est gentil. Votre aide sera la bienvenue.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Ce qui est inhabituel, c'est de commencer par "Je pense que" en s'adressant à la personne dont l'aide sera la bienvenue. Cette retenue va passer pour un manque de reconnaissance et est à priori en contradiction avec l'intention de l'auteur.

    Votre aide serait la bienvenue sous-entend qu'elle n'a pas encore été acceptée, voire fermement offerte.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    ...voire fermement offerte
    Je ne comprends pas cette partie. Que voulais-tu dire par là ?

    Ajout : OLN, après avoir lu la réponse de MC, j'ai compris ce que voulait dire ta phrase, merci.

    En remerciant Anastasia et Thomas, Samuel hésite parce qu'avant Anastasia a jeté de la confiture au visage d'un autre surveillant et ensuite Thomas et elle se sont chamaillés. Donc, il ne sait pas à quoi s'attendre.

    D'après vous, est-ce que je peux garder ma phrase ou il est préférable de la remplacer par Votre aide serait la bienvenue ?
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    D'après vous, est-ce que je peux garder ma phrase
    Non, pas pour moi.

    il est préférable de la remplacer par Votre aide serait la bienvenue ?
    Non plus. Pour moi le conditionnel est inadapté dans ce contexte, à moins qu'Anastasia et Thomas n'aient proposé leur aide que vaguement, sans trop s'avancer, par pure politesse, mais sans le formuler vraiment fermement comme suggéré par OLN. Autrement dit, s'il n'y a aucun doute, aucune ambiguïté, tant dans leur proposition d'aide que dans l'assentiment de Samuel, seul le futur est adapté étant donné qu'il n'y a rien d'hypothétique ou de conditionnel.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci, supposons que le conditionnel soit inadapté ici. Mais pourquoi ma phrase initiale, avec le futur, n'est pas correcte, si on prend en compte que Samuel hésite à accepter leur proposition ?

    Merci, c’est gentil, je pense que j’apprécierai votre aide.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Cette phrase est grammaticalement correcte, mais elle n'a guère de sens. Elle laisserait en effet entendre que le locuteur ne serait pas certain d'apprécier cette aide ! Pour éviter ce sens fâcheux, il convient de supprimer je pense que.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Oui, c'est ce que Samuel pense. Mais vous avez probablement raison : il est préférable de formuler ses réponses d'une manière plus courtoise.
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Il faut suivre, Gérard ! ;) C'est un texte écrit par Alessa dont nous suivons la progression depuis un certain temps (bien que nous n'en ayons que de courts extraits :)). Ce n'est déjà pas facile d'écrire une histoire (un roman ou une nouvelle ?) dans sa langue maternelle, mais dans une autre langue, ça l'est encore moins. C'est un travail en cours, donc perfectible. Et ce n'est pas évident en français de choisir entre le conditionnel comme temps ou mode, ou le futur pour exprimer une supposition quand aux actions à venir.
    Donc si Samuel sent que l'aide proposée par Anastasia et Thomas n'est pas sincère, que ce n'est que par politesse, il leur répond avec le conditionnel (il ne sait pas s'ils vont vraiment accepter de l'aider). Mais s'ils proposent leur aide sincèrement, Samuel le voit bien et répond avec le futur. Si c'est la 2e solution, 'je pense que' (ou je crois que) indique qu'il n'est pas sûr, donc avec le futur ce serait plutôt 'c'est sûr que j'apprécierai votre aide' ou 'c'est certain que...'. Mais la formule la plus idiomatique serait, comme l'a écrit Maître Capello, 'votre aide sera la bienvenue' ou simplement 'j'apprécierai (beaucoup) votre aide'.
     

    Gérard Napalinex

    Senior Member
    French - France
    Oui Locape, j'ai loupé le "ma phrase", qui a permis à tout le monde de comprendre qu'Alessa était l'auteure.
    Désolé si j'ai froissé quiconque, aucune intention de ce type dans mes contributions.

    Mais pour revenir au point, je ressens réellement une impression de calque, qui pourrait s'expliquer par le lieu de résidence apparent d'Alessa, où ils sont légion.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci à tout le monde !

    Je crois que j'écrirais plutôt "des préadolescents aux jeunes hommes de dix-sept ans"...
    Je ne comprends pas pourquoi Bezoard peut écrire Je crois que j'écrirais alors que mon Je pense que j’apprécierai votre aide est un calque — du russe plutôt — pour vous ? Savez-vous ce qui cloche dans ma phrase ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Bezoard sous-entend la condition irréelle si c'était moi qui devais écrire la phrase. Le fait qu'il ajoute je crois que indique qu'il a une légère hésitation dans sa réponse. Mais dans votre phrase, aucune condition irréelle n'est sous-entendue et selon ce que vous nous avez expliqué du contexte, il n'y a aucun doute.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Probablement parce que tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que les autres !
    Non, trève de plaisanterie, j'allais répondre exactement ce que MC vient d'écrire !
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Tout dépend si Anastasia et Thomas veulent réellement aider Samuel, ou s'ils le proposent seulement par politesse (et espèrent ne pas avoir à le faire). D'après le (peu de) contexte donné, on suppose qu'ils sont sincères. Mais il n'y a que toi qui connais la réponse !
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Oui, ils sont sincères lorsqu'ils proposent leur aide à Samuel.

    Trois personnes ont lu mon texte et elles n'ont pas souligné ma phrase alors qu'elles ont trouvé d'autres phrases bizarres. À votre avis, est-ce que cela veut dire que ma phrase est plus ou moins correcte bien que maladroite ? Ou personne ne la formulera de cette façon ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Pour la question du temps, vos relecteurs n'ont peut-être tout simplement pas remarqué l'erreur étant donné que beaucoup de francophones prononcent à l'identique le futur et le conditionnel à la première personne du singulier.

    Quant à la tournure étrange de votre phrase, peut-être l'ont-ils laissée passer parce qu'ils avaient d'autres choses plus importantes à faire corriger. :)

    Ou personne ne la formulera de cette façon ?
    J'ai bien peur que oui.
     

    Locape

    Senior Member
    French
    En répondant 'Je pense que' avec le conditionnel, Samuel ne semble pas vraiment croire à la sincérité d'Anastasia et Thomas, donc si tu veux dire que c'est le cas, qu'il les croit, il vaut mieux utiliser le futur (sans 'je pense que') comme 'j'apprécierai votre aide', ou la formule plus idiomatique 'votre aide sera la bienvenue'.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci, j'aimerais montrer son hésitation. Avec votre aide sera la bienvenue on pourrait penser qu'il n'y a aucune réticence, aucune crainte...
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Donc Anastasia et Thomas sont sincères, mais Samuel n'y croit pas trop, il pense que ça peut cacher quelque chose ? Alors, peut-être 'J'imagine/je crois que je pourrais avoir besoin de votre aide' ? Ou 'votre aide serait appréciable' ?
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Anastasia et Thomas sont sincères et Samuel le sait, mais parce qu'il les trouve téméraires, il a peur d'accepter leur aide. Il appréhende de mauvaises surprises parce qu'Anastasia et Thomas font parfois des choses bizarres.
     
    < Previous | Next >
    Top